Une double rencontre décisive

René SpalingerRené Spalinger, chef d'orchestre, est né à Yverdon en Suisse. Après une carrière de chanteur soliste en Suisse et à l'étranger, René Spalinger rencontre successivement deux maîtres qui l'initient et l'éveillent à la phénoménologie de la musique: Lily Merminod, pianiste et pédagogue suisse et Sergiu Celibidache, chef d'orchestre roumain, chef de l'Orchestre Philharmonique de Munich (de 1979 à sa mort en 1996) et grand défenseur de l'approche phénoménologique de la musique. Cette double rencontre bouleverse totalement son travail et, loin de toute interprétation, l'enracine dans la prise de conscience d'un univers sonore insoupçonné dont Ernest Ansermet et Wilhelm Furtwängler avaient entrevu l'existence.

Un engagement déterminant: l'approche phénoménologique de la musique

Par cette approche phénoménologique de la musique, l'objectif de René Spalinger, chef d'orchestre, s'attache à recentrer le travail musical sur l'humain et à mettre en garde contre le danger de confusion entre "son" et "musique". René Spalinger s'investit complètement dans cette phénoménologie de la musique pour développer l'écoute chez le musicien et l'auditeur, afin de ne pas réduire la musique à un simple divertissement sonore et de lui rendre sa place de miroir et de source de développement de l'être humain.

L'activité orchestrale

Pour partager cette découverte, René Spalinger fonde à Lausanne, en 1988, l'ensemble professionnel "Pro Musica Orchestra Lausanne".

Son activité de chef d'orchestre et de choeurs se déploie en Suisse, en Allemagne, en Tchécoslovaquie, et en Espagne, avec au répertoire des oeuvres symphoniques, des oratorios et des messes.

En 1989, pour récompenser ce travail, la société académique "Arts Sciences et Lettres" de Paris, lui décerne sa Médaille d'Argent.
René Spalinger cherche à toucher un large public et son orchestre se déplace dans des villes peu favorisées musicalement de Suisse romande, avec un succès non démenti. A Lausanne, Moudon et Bière, les saisons musicales ont lieu sous forme d'abonnement.

Les nombreux concerts, plus de 40 en 1991, déclenchent enthousiasme et adversité.

En 1992, la critique musicale dans l'édition 24 Heures de Lausanne écrit qu'il faudra à l'avenir compter avec cet orchestre dans le paysage musical.

En 1993, l'insuffisance du soutien financier entraîne la suspension de l'activité orchestrale régulière.

En 2003, il ouvre les premières Journées Mozart Lausanne, au Métropole, avec le Requiem de Mozart.

Les 29 et 30 septembre 2007, il présente un "Concert Mozart" à la demande de la Commune de Prangins (Temple de Prangins), lors de la pose de la 1ère stèle commémorative du passage de Mozart en Suisse romande, . Le même programme de ce "Concert Mozart" est donné au Temple de Lutry (près de Lausanne), le 1er octobre 2007.

Conférencier et humaniste

Riche de son expérience orchestrale, René Spalinger, animé par la phénoménologie de la musique, donne de très nombreuses conférences en français,  en Suisse romande, à Bâle, Berne, St-Gall, etc..., sur des compositeurs et leurs oeuvres.

Conférencier très proche de son public, il organise périodiquement à Lausanne, des cours-séminaires sur la phénoménologie de la musique.

René Spalinger est très souvent l'invité des Amis de l'OSR, pour présenter en avant-concert de l'OSR, les "Préludes" au Palais de Beaulieu de Lausanne.

Un devoir de mémoire

Au cours de ses conférences, René Spalinger constate que la grande majorité du public ignore la venue de W. A. Mozart à Lausanne en septembre 1766 et que des musiciens croient encore que le fait est légendaire.

Pour palier à cette méconnaissance et ancrer cet événement dans le paysage culturel lausannois, René Spalinger fonde la "Société Mozart Lausanne 1766", en septembre 2002.

Depuis septembre 2003, une manifestation d'envergure appelée Journées Mozart Lausanne présente à un public enthousiaste, divers spectacles pour marquer l'événement du passage de Mozart à Lausanne. En concert inaugural des Premières Journées Mozart Lausanne, en 2003, René Spalinger dirige le Requiem de Mozart au Métropole de Lausanne avec le choeur de l'Université catholique Wyszynski de Varsovie.

Depuis 2003, a eu lieu autant que possible, en septembre, pour célébrer la venue de Mozart à Lausanne, une Fête commémorative avec Moment musical en la Salle du Conseil communal de l'Hôtel de Ville de Lausanne, là même où Mozart donna 2 concerts publics. Le 15 septembre 2016, la Commémoration officielle par la Ville de Lausanne et la Société Mozart Lausanne 1766 a pu y avoir lieu à la date anniversaire du premier concert donné par Mozart à Lausanne.

En 2016, l'Exposition Mozart au Forum de l'Hôtel de Ville de Lausanne a permis, auprès d'un large public, de lever tout doute sur les deux concerts que donna W.A. Mozart, en 1766, en la Salle du Conseil communal alors Conseil des CC.

Les écrits

René Spalinger est l'auteur de "Quand Mozart passait à Lausanne" aux Editions Slatkine/Genève (2006), chronique inédite de la vie lausannoise à l'époque du passage des Mozart.

Sont en écriture des essais sur le passage de certains musiciens en Suisse. 

Organisateur de voyages culturels

René Spalinger conduit des voyages culturels qu'il organise, et qui ont pour thème: "... Sur les traces de musiciens".

Conférences et séminaires

Aucun événement trouvé